La Région Souss-Massa

Cette région du sud-ouest marocain présente un grand intérêt du point de vue botanique et environnemental en général, car elle se trouve à la lisière de deux régions bioclimatiques importantes : la région méditerranéenne et la région saharienne. Cette situation lui vaut de posséder des espèces originaires des deux climats, qui ne profilèrent plus au-delà de cette frontière naturelle.

Certaines de ces espèces sont rares voir menacées. En raison des conditions environnementales particulières, la flore a parfois dû s'adapter, évoluer et, au fil du temps, se différencier du reste. On recense ainsi dans la région une cinquantaine de plantes endémiques.

La Région de Souss-Massa est surnommée l'Arganier: une bonne partie de son territoire est en effet occupé par un type de bois singulier que l'on ne trouve qu'en Afrique du Nord, dans lequel l'arganier (Argania Spinosa) est roi. L'arganier est un arbre endémique du Maroc, très apprécié de la population locale qui en tire largement parti. Il est cultivé selon un système agricole de pâturage en sous-bois clairsemé, qui associe les activités d'élevage et l'exploitation durable des forêts tout en favorisant la conservation de la biodiversité.

Ce rapport durable entre l'homme et la nature est la raison de son inscription au Patrimoine Mondial de l'Unesco depuis 1999. Aujourd'hui, sa renommée dépasse les frontières grâce aux bienfaits qui sont attribués à l'huile d'Argan ou Argane.

L'influence du Sahara tout proche est très marquée au sud de l'oued Massa, où prédominent les terrains sablonneux peuplés d'une végétation steppique, faite d'espèces arbustives ligneuses de petite taille et de genêts. Dans certaines zones sablonneuses, les dunes ont été stabilisées par la plantation clairsemée d'espèces introduites par l'homme, comme l'eucalyptus et l'acacia, à proximité de terres agricoles utilisées pour des cultures saisonnières à faible rendement.